moments de vie

Placements financiers : comment investir à son propre rythme ?

Investir avec régularité se révèle être un calcul intéressant sur la durée, pour profiter des opportunités des marchés. Le service d’épargne programmée Déclic est là pour faciliter la constitution d’une épargne à moyen et long terme.

OÙ INVESTIR ?

Le service d’épargne programmée peut s’appliquer sur un Compte Titres Ordinaire, ou sur un PEA ou une assurance vie qui bénéficient d’un cadre fiscal avantageux.

  • Dans un Compte Titres Ordinaire, le souscripteur a accès à une très large gamme de FCP(1) éligibles au service d’épargne programmée.
  • Dans un PEA, le souscripteur ne pourra choisir que des FCP Actions françaises et européennes.
  • Dans le cadre de l’assurance vie, le souscripteur/l’adhérent investit en unités de compte ou en support Sécurité en euros.

BON À SAVOIR

Avec Déclic Assurance Vie, le souscripteur/l’adhérent peut se constituer progressivement un capital pour réaliser un projet (achat important, construction, études des enfants, etc.), pour compléter ses revenus de futur retraité ou même organiser sa succession.

QUAND INVESTIR EN BOURSE ?

Nul ne peut déterminer, à l’avance et avec certitude, le moment opportun pour acheter des valeurs dans un marché fluctuant par nature. En proposant d’investir un montant identique de façon régulière, chaque mois ou chaque trimestre(2), le service d’épargne programmée Déclic Bourse et/ou Déclic Assurance vie permet à l’épargnant de tenir un vrai cap dans sa stratégie d’investissement.

Ainsi, l’épargnant va renforcer ses positions à chaque fois que le marché baisse (pour un montant identique, il acquiert un volume plus important d’unités de compte ou de parts de FCP et/ou de Sicav(3)). En revanche, quand les marchés sont orientés à la hausse, la régularité des versements aide l’épargnant à ne pas céder à la tentation du surinvestissement. Dans la durée, le prix d’achat moyen des unités de compte se retrouve « lissé » et devient de plus en plus cohérent avec le réel potentiel des produits.

COMBIEN INVESTIR ?

Le souscripteur détermine le montant, les supports et la périodicité de ses versements avec son Conseiller afin que ce dernier puisse s’assurer de l’adéquation de l’opération avec la situation de l’investisseur. De cette façon, il adapte son effort d’investissement à ses propres moyens et à ses choix de vie plutôt qu’aux aléas des marchés. À tout moment, il conserve la possibilité d’augmenter ou de diminuer le montant de ses versements. Il peut même, en cas de besoin, interrompre les prélèvements et récupérer son capital.

Sur le plan pratique, les versements définis par le souscripteur sont automatiquement prélevés sur son compte courant. Ils sont investis en unités de compte ou en millièmes de parts de FCP et/ou de Sicav choisis parmi les fonds éligibles à ce service d’épargne programmée.

Le souscripteur peut répartir son investissement sur plusieurs fonds, eux-mêmes investis sur différents marchés ou différentes zones géographiques, en contrepartie de l’acceptation d’un risque de perte en capital.

 

(1)  Fonds Commun de Placement.

(2)  Montant minimum des versements : 50 €/mois, 150 €/trimestre.

(3)  Sicav : Société d’investissement à capital variable.

 

découvrez aussi

moments de vie
mars 2018

Aider ses proches grâce à l’assurance vie

L’assurance vie est connue comme un moyen efficace pour préparer sa succession. Mais elle permet aussi, de son vivant, de donner des coups de pouce à ses proches.

moments de vie
décembre 2017

Assurance vie : comment rédiger la clause bénéficiaire ?

L’assurance vie est un placement financier judicieux à plus d’un titre. C’est notamment un moyen d’organiser à l’avance la transmission d’une partie de son patrimoine. Dans ce cadre, la désignation du bénéficiaire est une décision qui mérite mûre réflexion.

moments de vie
septembre 2017

L’assurance vie, une solution adaptée pour préparer sa retraite

Anticiper peut contribuer à améliorer sa retraite sur le plan financier. Pour cela, l’assurance vie offre une large variété de contrats capables de répondre aux multiples hypothèses liées à la cessation d’activité.