économie

« 2017, année très positive pour les principaux indices boursiers »

Les économies se sont bien comportées sur toutes les zones pendant l’année écoulée. Les indices boursiers ont profité de cette embellie globale. Quelques incertitudes politiques se sont atténuées, augurant d’un bon démarrage pour 2018.

Entretien avec Antoine GLOANEC, Directeur des Gestion S2G

Quelles ont été les tendances et événements marquants en 2017, pour l’économie et les marchés ?

2017 restera comme une année faste : de très bonnes surprises ont marqué la zone Euro ; la croissance est restée très robuste aux États-Unis et en Chine ; l’amélioration s’est poursuivie dans les pays émergents ; le commerce mondial a rebondi.

Sur le plan politique, les décisions protectionnistes américaines sont restées limitées. En zone Euro, les risques pour les institutions européennes ont diminué. En Chine, le 19e Congrès du Parti communiste a donné des directions claires de politique économique.

Côté marchés, 2017 a été très positive pour les principaux indices boursiers. Les rendements obligataires sont restés quasi-stables aux États-Unis et ont légèrement progressé en Allemagne.

Où en est le cycle économique dans les principales régions du monde ?

Aux États-Unis, le cycle de reprise (engagé depuis 2009) s’est poursuivi, soutenu par l’amélioration continue du marché de l’emploi et un rebond de l’investissement notamment sur le secteur énergétique. Le PIB a progressé de 2,3 %. L’inflation a surpris par sa modération. Le Congrès a voté des allègements significatifs de fiscalité pour les entreprises et, dans une moindre mesure, pour les ménages. En zone Euro, le PIB a progressé de 2,6 %, tandis que le taux de chômage a baissé à 8,7 % (contre 9,7 % en 2016). Cette vigueur économique ne s’est pas transmise à l’inflation (0,9 % en décembre) qui reste sur le même rythme que fin 2016. La croissance a été robuste dans la plupart des économies émergentes.

« La reprise mondiale devrait se poursuivre en 2018 et les bénéfices devraient à nouveau progresser »

Quelles perspectives en 2018 pour l’économie mondiale ?

La reprise mondiale devrait se poursuivre en 2018. Les bénéfices pourraient à nouveau progresser et les marchés boursiers demeurer soutenus.

En Europe, la diminution des achats de la BCE est favorable à une remontée des taux longs plus franche qu’en 2017.

Quels seront les risques à surveiller et les régions à observer avec attention ?

En 2018, sur le plan économique il faudra rester vigilant quant à l’inflation en zone Euro et aux annonces de la BCE, au niveau d’endettement des États et des entreprises, à l’évolution des politiques économiques chinoises, ainsi qu’au cours du pétrole.
Sur le plan politique, les élections en mars en Italie, la situation en Catalogne, les négociations du Brexit ainsi que les élections de mid-term, en novembre, aux États-Unis sont à suivre.

Comment envisagez-vous le début d’année et quelle stratégie ou classe d’actifs faudra-t-il privilégier ?

Sur les actions de la zone Euro, nous privilégions, à moyen terme, les valeurs les moins exposées à la hausse de l’euro et des matières premières ; les valeurs profitant de la hausse des taux et les sociétés au meilleur profil de croissance. Sur les actions aux États-Unis, nous recommandons la neutralité face à des niveaux de valorisation élevés. Nous conservons de l’appétence sur les actions émergentes. Du côté des taux, la sensibilité baisse pour les obligations d’État. Quant au rendement, nous maintenons nos positions, avec une préférence pour la dette émergente et la dette financière. Enfin sur la partie devise, nous ne devrions pas avoir de position marquée.

Dans le contexte encourageant des premiers mois de 2018, la meilleure solution est d’adopter une gestion asymétrique qui combine une exposition toujours favorable aux actifs risqués, mais doublée d’un contrôle du risque global par une sélectivité accrue, par l’adoption de stratégies non directionnelles (sans anticipation des cours) et par un volant de liquidités significatif.

 

INDICATEURS DE MARCHÉS AU 29 DÉCEMBRE 2017

Source : Société Générale Gestion

découvrez aussi

économie
décembre 2017

La croissance mondiale se maintient

Les chiffres économiques sont restés très encourageants en zone Euro et dans les pays émergents. Les taux longs des principaux pays développés ont baissé en début de trimestre, avant de se reprendre. Le marché des actions a progressé.

économie
septembre 2017

Le mieux se confirme en zone euro

Si le contexte s’avère plus incertain aux États-Unis et dans les pays émergents, l’amélioration se poursuit en zone Euro au deuxième trimestre 2017. La plupart des marchés actions ont progressé et les rendements des emprunts d’État américains ont légèrement diminué. Tour...