économie

La croissance mondiale se maintient

Les chiffres économiques sont restés très encourageants en zone Euro et dans les pays émergents. Les taux longs des principaux pays développés ont baissé en début de trimestre, avant de se reprendre. Le marché des actions a progressé.

Après un premier semestre soutenu, les marchés d’actions ont continué de progresser au 3e trimestre. Cette poursuite de l’embellie est liée à l’amplification de la reprise économique et à la synchronisation entre économies développées et émergentes, ainsi qu’à l’amélioration des résultats des entreprises.

 

En devises locales, l’indice MSCI World AC a progressé de + 3,9 %, dont + 3,4 % au Japon, + 3,9 % aux États-Unis, + 4,1 % pour la zone Euro, + 6,7 % pour les émergents. Libellées en dollars, les performances de la zone Euro (+ 7,9 % au troisième trimestre) dépassent encore plus nettement les États-Unis (+ 3,9 %) et devancent même les émergents (+ 7,0 %). Le reflux du dollar et des taux d’intérêts américains a favorisé les actions émergentes.

La reprise de la croissance reste robuste aux États-Unis

La reprise américaine est restée robuste et continue de créer des emplois. Elle ne génère qu’une inflation très modérée. Ainsi, la croissance du Produit intérieur brut du deuxième trimestre a-t-elle été révisée en hausse, en septembre, à 3,1 % en rythme annualisé. Ce chiffre intègre un fort rebond technique, après un premier trimestre trop faible. Sur le premier semestre, cela porte le rythme moyen à un peu plus de 2 %.

Les indicateurs du climat des affaires ont été très bien orientés au troisième trimestre. Les créations d’emplois ont légèrement fléchi, tout en restant élevées. Cependant, malgré la faiblesse du taux de chômage, à 4,2 % en septembre, les hausses de salaires sont restées modérées. L’inflation s’est maintenue à son bas niveau du premier trimestre, soit 1,7 % hors énergie et alimentation.

 

L’embellie se poursuit en zone Euro

Les bonnes nouvelles économiques ont continué d’affluer : la croissance du Produit intérieur brut a ainsi été de + 0,6 % au deuxième trimestre pour l’ensemble de la zone Euro, portant son rythme à 2,3 % sur les quatre derniers trimestres, soit le niveau le plus élevé observé depuis les dernières crises. Les indicateurs mensuels de juillet et août ont indiqué que cette bonne dynamique s’était probablement poursuivie au troisième trimestre.

Tendance toujours positive dans les pays émergents

L’été a été marqué par la publication de chiffres de croissance plus élevés au 2e trimestre qu’au premier, et meilleurs que prévu. La Chine affiche une croissance de 6,9 % sur un an, qui a soutenu les économies intégrées à sa chaine de valeur ajoutée, ainsi que les pays exportateurs de matières premières. Par ailleurs, la faiblesse du dollar et la lente remontée des taux de la Fed ont profité aux actifs émergents. La sortie de récession de la Russie et du Brésil et la bonne tenue de la croissance dans les grands pays africains, ont rassuré les marchés.

À noter

Le cycle d’expansion de l’économie mondiale se poursuivra au cours des prochains trimestres. Il sera soutenu par une reprise toujours vigoureuse en zone Euro, une croissance stable aux États-Unis et une tendance d’ensemble positive dans les pays émergents.

découvrez aussi

économie
septembre 2017

Le mieux se confirme en zone euro

Si le contexte s’avère plus incertain aux États-Unis et dans les pays émergents, l’amélioration se poursuit en zone Euro au deuxième trimestre 2017. La plupart des marchés actions ont progressé et les rendements des emprunts d’État américains ont légèrement diminué. Tour...